28 Rue Alphonse Mercier 59000 LILLE - Tél: 03 20 54 96 75

EDITO 2018_2019

ICI La découverte à la Verrière

Présent-Futur-Conditionnel

Le 31 décembre 2018, le Théâtre de la découverte à la Verrière devrait laisser place au Théâtre de la Verrière. Point.

Final ? … de suspension ? Pour l’heure gros point d’interrogation.

2017-2018 fut – au bas mot – une saison tourmentée. De silences en incertitudes, de dilatoire en concertations technocratiques, entraînant de fait, une mise en danger de l’outil et de l’équipe, on peut sans exagérer affirmer que nous fûmes secoués. Bref, il semblait bien que la Verrière posât problème, que fussions un « cas ». Eclaircissements, mises au point, engagements concrets et collectifs de notre part, et par-dessus tout, soutien, solidarité du public, de nos partenaires, et d’élus permirent d’éviter le pas vers le vide.

Et pourtant le projet La Verrière, espace théâtral d’art et d’essai, élaboré collectivement, qui se promet de ne pas délaisser un outil de création, d’accueil, de partages, de rencontres, la Verrière, qui se veut un « relais » territorial pour les artistes du territoire, au carrefour des itinéraires débutants, éloignés, privés de temps et d’espace de travail – cette Verrière mérite-t-elle autant de suspicion, d’inquiétude ? Serions-nous un problème insurmontable ?

Ferions-nous symptôme en ces périodes de constriction des politiques publiques ?

Et pourtant : nous ne sommes pas en trop, nous sommes en plus.

La Verrière, scène théâtrale, mandatée par son CA, et ses relais, ose une saison 2018-2019 - faisant fi de tout dolorisme et de coulpe battue, elle décide de ne rien laisser tomber ; d’imaginer collectivement un avenir qui, sans dupliquer le passé, ne fera pas fi de l’esprit fondateur du lieu – ne réclamant aucun droit de succession, mais espérant plus modestement un droit « d’auteur ». Cette saison Autre, est ambitieuse et généreuse, mais tout cela demeure fragile, risqué, comme toute entreprise humaine et artistique.

Le Théâtre de la découverte laisse la place à la Verrière, du « vivant au vivant » - que cette place ne soit ni fourre-tout, ni cénacle, et pire, désertée. Soutenu dans sa démarche au long cours par les partenaires institutionnels, il a tenté d’inventer là, un espace théâtral alternatif, celui dont les artistes, techniciens, auteurs, associations, publics, avaient besoin.

Les besoins d’aujourd’hui seraient-ils moins nombreux, moins pressants ?

Dominique Sarrazin, juillet 2018

 

***

Ici la Verrière, scène théâtrale d’art et d’essai*/ 2019

A la question : La Verrière a-t-elle encore un avenir ? – nous avons décidé de répondre qu’elle aurait un devenir choisi – à partir de ses gènes que sont la création et le partage de l’outil avec des gens qui y contribuent (artistes, compagnies, partenaires scolaires, universitaires, de santé, associations…). Faire évoluer le lieu dans le respect de son histoire, et refonder sa place essentielle pour la création régionale et la rencontre autour des questions « brûlantes » qui agitent notre société, sera le rôle de la nouvelle association dirigée par un CA investi et actif. Il aura besoin d’adhésion !

Ce projet s’articule sur ses deux piliers :

- La création : la résidence d’un artiste ou d’une équipe sur deux années, et c’est Bruno Buffoli (et sa compagnie Anyone else but you), qui ouvrira le bal jusque décembre 2020 … . Mais aussi le maintien de son ouverture aux compagnies du territoire régional, à leurs créations, à leur répertoire…

- La participation des partenaires et usagers de la Verrière : les enseignants, personnels de santé, du secteur social, associations de débats, de réflexion, artistes, structures, festivals… en capacité de contribuer à la vie et aux choix de ce lieu de proximité. Nous tenterons de faire évoluer les façons de travailler et de mettre en place un espace/outil pour proposer, imaginer ensemble comme bien d’autres belles expériences menées sur le territoire régional aujourd’hui …

A l’heure de la Culture « près de chez vous »… nous on préfère : « Ici !  la Verrière est ouverte  – à ceux qui cherchent refuge, ceux qui ont mal à la société et ne se résignent pas, ceux qui luttent, ceux qui veulent comprendre, ou rêver, ont un jour franchi la porte ou la franchiront, en amoureux du théâtre ou en voisin.e.s, et ont envie de se retrouver, d’être surpris par l’émotion, de se parler, d’imaginer, de faire ensemble, de prendre p/Art…! Et que, (merci Dominique), ça continue à n’être pas triste !!!!

Cette passerelle construite entre la « période tourmentée et secouée » et la « fête vécue intensément », on veut la franchir collectivement… sans doute n’est-ce pas le chemin le plus simple, mais c’est celui sur lequel, en commun, nous choisissons d’avancer !

Catherine Gilleron, août 2018

*La dénomination « scène d’art et d’essai » est empruntée à une proposition de notre organisation syndicale le SYNAVI qui mène une réflexion consacrée aux lieux « intermédiaires et indépendants ».

 

***

Ici la Verrière, scène théâtrale d’art et d’essai

 /  Résidence artistique (2019 et 2020)

Anyone else but you

Je ne vais pas vous parler de ce que j’ai fait, mais de ce que nous allons faire, car dorénavant, c’est devant que nous allons regarder, c’est vers l’avant que nous allons aller! Et on y va ensemble.

Nous, vous, moi, tous si différents, allons faire en sorte que ce lieu si malmené depuis quelque temps redevienne un endroit incontournable du quartier, et des Hauts de France, parce que c’est chez vous. Et cette fête qui va durer jusqu’au 31 décembre 2020, on va s’en rappeler…

C’est ici que vous allez pouvoir venir passer vos soirées, entre amis, ou seul, car au théâtre on y vient pour voir des spectacles mais aussi pour y rencontrer des gens. C’est aussi ici que vous allez venir dîner avant votre spectacle. C’est ici que vous voudrez rester pour discuter et débattre.  C’est dans ce lieu que vous allez pouvoir découvrir quelques coups de cœur du festival d’Avignon, que vous allez retenir votre souffle devant des créations régionales car les Hauts de France ont énormément à offrir ; et vous qui transpiriez déjà à l’idée de rentrer dans votre cours de science, vous vous émerveillerez devant des conférences scientifiques totalement fascinantes, vous découvrirez des auteurs et des textes, plongés dans le noir, vous y vivrez peut-être votre première "silent party", vous  passerez une semaine Hip Hop, vous y ferez des montages sonores, vous y suivrez des cours de théâtre, des stages de danse et de dance, vous y suivrez des master classes avec des metteurs en scène d’un peu partout, je pense même qu’on pourrait se faire un concert de Jazz, une semaine de travaux ou pourquoi pas un tournoi de baby, …  bref, vous allez y laisser des rires et des larmes, des doutes et des certitudes, car je vous le promets on va y vivre ces deux années intensément !! Bruno Buffoli, juillet 2018.